Le parc ornithologique du pont de Gau

Connaissez-vous le Parc ornithologique du pont de Gau ? Non ? Alors suivez- moi 🙂

La Camargue a été un excellent compromis familial pour les vacances : la plage pour les filles et la Nature sauvage pour moi. D’habitude, mes randonnées, ou billebaudes, sont exclusivement solitaires. J’aime ça car cela me permet de me plonger totalement dans mon sujet, entièrement à l’écoute.

Concilier famille et passion

En me renseignant sur ce qu’il était possible de réaliser autour de là où nous étions, nous sommes tombés sur un prospectus du Parc ornithologique du Pont de Gau, près des Saintes Maries de la Mer.

C’était donc une opportunité très intéressante pour faire partager à ma famille, ma passion pour les oiseaux dans ce cas. Ce parc m’intéressait dans le sens où ce n’est pas un zoo. Les oiseaux et autres animaux sont libres de venir et d’aller à leur guise. Ils n’ont pas été déplacés, ni importés.
Je n’aime pas visiter les zoos et les aquariums, je ne prends pas plaisir à voir des animaux enfermés, à mille lieux de leur lieu de vie véritable. N’hésitez pas à lire cet article pour connaitre mes états d’âme à ce propos.

Le parc ornithologique du Pont de Gau

C’est parti !

Bref, de bon matin, nous sommes partis pour le parc. Les parcours sont très bien réalisés pour permettre au plus nombreux de profiter des 60 hectares. Ces parcours serpentent entre les étangs et le parc est délimité par une haie pour éviter de perdre des personnes 😉 D’ailleurs, ces haies sont suffisamment basses pour permettre de regarder les étangs voisins et d’apprécier leur étendue : la Camargue, c’est beau ! De plus, elles n’entravent en rien la liberté de circulation des animaux présents.

Flamant rose / Phoenicopeturs roseusDès les premiers mètres, j’ai été, toutefois, désagréablement surpris de voir un espace grillagé avec une Cigogne blanche à l’intérieur. Je pensais que les oiseaux étaient en liberté, la première impression a été étrange. Mais la lecture de l’écriteau nous indiquait que c’était une cigogne blessée en cours de guérison : ouf !

Le reste de la balade a été superbe, avec uniquement des bonnes surprises. Elle a été appréciée de tous. Nous n’avons pu faire que la partie Sud du parc, adaptée au tout public. Toutefois, nous avons pu voir des Mouettes rieuses, des Flamands roses, des Hérons cendrés, des Bihoreaux gris, des Hérons garde-bœufs, des Ragondins, des Foulques macroules, … sans parler des nombreux odonates présents 🙂 En y restant plus longtemps, il doit être possible d’apprécier plus d’espèces, surtout celles vivants dans les roseaux. La partie Nord est, semble t-il, bien plus longue et sauvage.

Un seul point presque négatif

Le seul véritable point négatif que je note est le nourrissage des oiseaux. C’est sûr que cela permet de sédentariser ces derniers et ainsi de proposer aux visiteurs un “spectacle”. Toutefois, j’apprendrai plus tard (merci Morane Negraud) que ce nourrissage permet également :

  • Éviter l’épuisement des ressources alimentaires ;
  • Limiter les zones de vasières grâce aux piétinements des flamants roses.

Mon avis sur le parc ornithologique du Pont de Gau

Voici un parc où j’ai pris énormément plaisir à voir évoluer les oiseaux en totale liberté. Finalement, je souhaite longue vie au parc ornithologique du pont de Gau. C’est un parc où il est possible de voir des animaux en liberté et dans leur habitat de prédilection.

Pour terminer, cet article est uniquement mon avis sur le parc et n’engage que moi 😉 et j’espère avoir l’opportunité d’y retourner pour réaliser l’ensemble du parcours.

PS : Pour plus d’informations concernant le Parc ornithologique du pont de Gau, n’hésitez pas à aller jeter un œil à leur excellent site internet : http://www.parcornithologique.com

  •  
  •  
  •  

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Commentaire sur “Le parc ornithologique du pont de Gau”