Ramasse-miettes

Pour paraphraser Antoine Laurent Lavoisier : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». Et le Pinson des arbres (Fringilla coelebs), ici dans sa « version » mâle, a tout son rôle dans cet énoncé de Lavoisier à propos de la conservation de l’énergie. Sa traduction dans le monde des oiseaux est : « Toute graine qui tombe n’est pas perdue et sera mangée » !

Uniquement granivore, le Pinson des arbres se délecte des graines au sol, car il n’est pas à l’aise pour virevolter telle une mésange ou un chardonneret à la recherche de sa pitance.

  •  
  •  
  •  

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

4 commentaires sur “Ramasse-miettes”