Le fantôme des sous-bois

Se promener dans les bois, c’est aller au devant de rencontres sonores, olfactives et visuelles. A notre hauteur, nous entendons les oiseaux, nous voyons les arbres et nous sentons l’agréable odeur de l’humus. Un des précieux enseignements de la photographie, c’est qu’il faut toujours essayer des cadrages différents : plongée, contre-plongée, … Ma position favorite est d’être allongé sur le sol. Les sensations sont alors décuplées ! Je vous encourage à essayer 🙂

PS : Cette photo a inspiré une artiste des mots, Chatnine. Je vous encourage à aller lire son poème.

  •  
  •  
  •  
  •  

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *